Brûlage interdit

Une pratique polluante pour l’environnement et toxique pour la santé

Cette pratique est interdite. En effet, au-delà des possibles troubles de voisinage (odeurs, fumée) et des risques d’incendie, le brûlage à l’air libre des déchets verts émet de nombreux polluants en quantités importantes, dont des particules qui véhiculent des composés cancérigènes.

Le saviez-vous ?

  • Brûler 50 kg de végétaux à l’air libre rejette autant de polluants qu’un parcours de 18 000 km avec une voiture essence ou 6 000 km avec une voiture diesel.
  • Brûler ses végétaux produit jusqu’à 900 fois plus de particules fines qu’un trajet de 20 km jusqu’à la déchèterie.
  • Une contravention de 450€ peut être dressée à un particulier qui brûle ses déchets verts (article 131-13 du nouveau code pénal).

Les bonnes alternatives pour vous et votre jardin

Privilégions des solutions alternatives comme le compostage, le broyage et le paillage.

Avec le compostage, éliminez les tontes de pelouse et le feuillage. Avec le broyage de vos petits et gros branchages vous disposerez de paillage pour vous faciliter la vie au jardin. Cela vous évitera des allers-retours fastidieux en déchèterie, qui reste la solution de dernier recours pour ne pas brûler vos déchets verts.

Retrouvez toutes nos astuces avec le hashtag #jardin sur  le site internet  du SMICTOM :  http://www.smictom-alsacecentrale.fr/actualites/smictom

D’autres informations sont disponibles sur le site internet de la Préfecture : http://bas-rhin.gouv.fr/Actualites/Environnement/Alerte-pollution-atmospherique-mise-en-place-de-mesures-d-urgence